Programme GESTA International

Plus de 500 000 femmes décèdent annuellement des complications liées à la grossesse. Ces décès sont souvent évitables, mais dans bon nombre de pays en développement, l’accès à des soignants qualifiés est limité et les soins d’urgence dans le cas de complications ne sont pas disponibles.

Le programme GESTA (Gestion du travail et de l’accouchement) International de la SOGC est un outil de formation conçu pour réduire les lésions ou les décès maternels dans les pays en voie de développement. Le programme de cinq jours vise les professionnels de la santé qui fournissent des soins obstétricaux, traitant des causes principales de décès maternels et suggérant des outils essentiels et la prise en charge de problèmes en vue d’améliorer les soins aux mères et aux nouveau-nés. Pour être aussi efficace que possible, le programme GESTA International est sensible aux réalités et aux conditions dans lesquelles nos partenaires internationaux travaillent. En orientant le programme vers des pays moins développés ou en voie de développement, le programme GESTA International (PGI) fait la promotion de la pratique factuelle tout en évitant les solutions coûteuses pour les environnements aux ressources restreintes en vue d’orienter l’initiative où elle est le plus nécessaire.

Le PGI a été conçu en privilégiant les droits sexuels et génésiques qui forment une partie intégrale du contenu du programme. Des discussions sur la santé sexuelle et génésique des femmes en tant que problème de justice sociale ont lieu en parallèle avec la pratique d’interventions cliniques. En sensibilisant les participants à une gamme de facteurs sociaux, économiques, culturels et juridiques qui peuvent restreindre l’accès des femmes à des soins de qualité, le PGI travaille à faire la promotion de la santé sexuelle et génésique des femmes de façon exhaustive.

Le PGI est prodigué par une équipe multidisciplinaire de bénévoles dévoués de la SOGC en plus des praticiens de nos pays partenaires dont des obstétriciens, des sages-femmes, des infirmières et des omnipraticiens. Les méthodes d’apprentissage aux adultes du PGI combine la théorie factuelle, la pratique, des ateliers, des jeux de rôle ainsi que des évaluations précours et post-cours qui comprennent des examens écrits et pratiques (ECOS : examens cliniques objectifs structurés).

Dès que les composantes cliniques sont revues, le cours se termine par un atelier de suivi et d’évaluation  d’une journée qui présente aux participants la vérification relativement à la mortalité maternelle. Le PGI va au-delà d’un cours de formation de cinq jours lorsqu’il est donné au sein d’un cadre de travail d’activités de suivi et d’évaluation préexistantes dans nos pays partenaires, nous permettant ainsi d’évaluer le changement dans la pratique et l’effet des efforts collectifs afin de réduire la mortalité maternelle et néonatale à long terme.

 

Pays d’intervention :

Bangladesh / Bénin / Burkina Faso / Éthiopie / Gabon / Guatemala / Guyane / Haïti / Inde / Indonésie / Kenya / Kosovo / Kurdistan (Iraq) / Mali / Mexique / Moroc / Ouganda / Pérou / Philippines / République démocratique du Congo / Sénégal / Tanzanie / Ukraine / Venezuela / Zambie / Zimbabwe / Yémen