Projet de reconstruction à Haïti

Appui à la santé maternelle et périnatale par la formation initiale et continue


La SOGC a obtenu des fonds de l'Agence canadienne de développement international (ACDI) afin de contribuer aux efforts de reconstruction à Haïti. Le but du projet Appui à la santé maternelle et périnatale par la formation initiale et continue est de renforcer les capacités cliniques des professionnels de la santé et des étudiants afin d'offrir des soins de santé maternelle et périnatale conformes aux normes internationales en vue de diminuer la mortalité et la morbidité maternelles et néonatales à Haïti. Cette initiative permettra d'élaborer une masse critique de ressources humaines ayant les connaissances, les compétences et l'expérience pratique nécessaires pour répondre adéquatement aux besoins du pays en matière de santé maternelle et périnatale et, ainsi, contribuer à la reconstruction du système de santé haïtien.

Les groupes d'intervention ciblés comprennent des finissants, des stagiaires et des résidents des facultés de médecine de quatre universités (Université d'État d'Haïti, Notre-Dame, Quisqueya et Lumière), ainsi que les professionnels de la santé déjà actifs dans des établissements publics. Certaines des interventions proposées comprennent la production et la diffusion de directives cliniques sur la prise en charge des complications obstétricales et néonatales; le renforcement des capacités des facultés de médecine universitaires à superviser les étudiants pendant leur internat; et la formation en soins obstétricaux et néonatals d'urgence par l'intermédiaire du Programme GESTA International (PGI). Ce sont les 13 cours sensés avoir lieu au cours d'une période de 12 mois et on s'attend à ce qu'un total de 360 finissants, stagiaires et résidents, ainsi que 160 autres professionnels de la santé reçoivent la formation PGI. Le projet fournira également du soutien à la Société haïtienne d'obstétrique et de gynécologie (SHOG) pour l'adaptation du Programme GESTA International au contexte haïtien, l'élaboration de deux nouveaux modules et, finalement, la création du GESTA-HAÏTI.

Afin de coordonner efficacement les nombreuses activités dans un délai aussi court, ainsi que de superviser le progrès du projet, le Dr Jean-Richard Dortonne, gestionnaire du programme de la SOGC, est déménagé à Haïti pour la durée du projet. Le Dr Dortonne travaille étroitement avec la Société haïtienne d'obstétrique et de gynécologie et est appuyé par une équipe de gestion de projet qui comprend un spécialiste clinique, un coordonnateur GESTA-HAÏTI, du personnel de soutien administratif et des consultants. Un comité consultatif a également été créé et est composé d'un représentant du Ministère de la santé publique et de la population, d'un représentant de chaque faculté de médecine, ainsi que de représentants de l'équipe de gestion du projet, de la SHOG et de la SOGC. Le projet compte également sur l'aide de bénévoles canadiens en visite qui sont formés en tant qu'instructeurs du PGI et qui prennent part à l'offre des cours du PGI.

La SOGC croit que ce projet fera grandement progresser la formation des professionnels de la santé haïtiens, surtout de la prochaine génération de professionnels de la santé qui entreprendront bientôt la pratique médicale, leur permettant de mieux réagir aux besoins pressants de leur population.


Lisez un bloque rédigé par des bénévoles de la SOGC offrant la formation PGI à des étudiants haïtiens en médecine en août 2010

Apprenez-en davantage sur le travail de la SOGC à Haïti

 

Photo: Jean-Charles Pasquier