Nouvelles en vedette

Les obstétriciens et gynécologues du Canada félicitent le premier ministre


Ottawa (le 28 janvier 2010) –  La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) félicite le premier ministre Stephen Harper, qui a annoncé cette semaine que le Canada serait le fer de lance d’une importante initiative visant à améliorer la santé des femmes et des enfants dans les régions les plus pauvres du monde.
 
« Le fait que le gouvernement se soit engagé cette semaine à mettre les mères et les enfants au premier plan facilitera nos efforts, lesquels visent à véritablement aborder le problème toujours pressant que représente le décès de plus de 500 000 femmes chaque année, et de 10 millions de femmes sur une génération, en raison de complications liées à la grossesse et à l’accouchement, » indique le Dr André Lalonde, vice-président administratif de la SOGC et membre du conseil d’administration du Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant (PMNCH).
 
La SOGC collabore avec des partenaires à l’échelle internationale, dans des pays comme Haïti, l’Ouganda, le Guatemala et bien d’autres encore, en vue de renforcer la capacité des travailleurs de la santé et de solidifier leurs compétences en matière de soins obstétricaux d’urgence, de manière à ce qu’ils puissent prendre en charge les complications pouvant survenir pendant la grossesse, l’accouchement et la période postpartum.
 
« Nous avons mis ces interventions en œuvre parce que nous savons que 80 % des décès maternels se produisent pendant l’accouchement, et que ces décès sont évitables, » poursuit le Dr Lalonde. « Prenons, par exemple, l’hémorragie postpartum; elle constitue la principale cause de mortalité maternelle (jusqu’à 70 % des décès maternels dans certains pays), mais peut facilement être prévenue en assurant l’administration immédiate de médicaments peu coûteux au moment de l’accouchement. »
 
Au cours des dernières années, la SOGC s’est affairée activement à obtenir l’appui de membres du parlement en abordant le sujet de la santé maternelle et infantile dans le cadre de sessions parlementaires, ainsi que devant le Comité permanent des finances (en septembre 2006). « Wake Up Call for Safe Motherhood, événement qui s’est déroulé sur la Colline du Parlement en novembre 2008, a donné le coup d’envoi aux efforts de promotion de cette cause déployés par la SOGC, en vue du Sommet du G8 de 2010, » explique le Dr Lalonde. Deux autres sessions parlementaires, l’une organisée en collaboration avec l’Association canadienne des sages-femmes en juin 2009, l’autre organisée en collaboration avec le PMNCH en décembre 2009, se sont traduites par le dépôt de résolutions auprès de la Chambre des communes immédiatement après ces réunions. L’enthousiasme et l’appui de bon nombre de membres du parlement et de sénateurs relativement à la santé maternelle ont contribué à faire avancer les choses et à solidifier l’engagement du gouvernement canadien. 
 
Selon le Dr Lalonde, « nous savons maintenant que nous avons été entendus par le gouvernement canadien, et nous croyons que le Canada se trouve dans une position idéale pour devenir le chef de file de la défense et de la promotion du droit qu’a chaque femme de survivre à la grossesse et à l’accouchement. »
 
Comme l’a dit le premier ministre Harper, les solutions en elles-mêmes ne sont pas dispendieuses.
 
« Nous savons ce qui doit être fait, » explique le Dr Lalonde. « De solides données probantes montrent comment il est possible de sauver des milliers de femmes et d’enfants chaque jour à l’aide d’interventions peu coûteuses. Toutefois, pour pouvoir réaliser des progrès tangibles, un leadership politique et un engagement financier sont essentiels. »
 
La Catalytic Initiative to Save a Million Lives, lancée par le gouvernement canadien en 2007, visait à améliorer la santé maternelle et infantile. Cette initiative, qui a permis d’amasser un précieux financement pour la santé des enfants, n’a pas abordé les besoins des mères. La SOGC croit que le leadership manifeste du premier ministre Stephen Harper fera en sorte que des engagements financiers substantiels seront pris dans le cadre du Sommet du G8, et que la nouvelle initiative visant les mères et les enfants comportera des mesures concrètes visant à améliorer les issues de santé maternelles et néonatales.
 
La SOGC est prête et disposée à collaborer avec le gouvernement canadien en vue de faire de l’initiative visant les mères et les enfants un succès retentissant, et d’aider à rehausser davantage la réputation du Canada en tant que chef de file mondial en ce qui a trait à la défense des mères, des bébés et des enfants dans le besoin.

Lettre ouverte au premier ministre

Document d’information à l’intention des médias : santé maternelle et infantile


Personnes-ressources pour les médias :                             

Christine Butt                 613-730-4192 poste 236
Natalie Wright                613-730-4192 poste 366


Abonnez-vous a notre Flux RSS